Pour qui aime Alger

Alger est créée sur les pentes des montagnes du Sahel, qui sont parallèles au littoral des eaux méditerranéennes, et oui, elle s’étend sur de nombreux 10 miles (16 km) à travers la baie d’Alger. La zone est confrontée à l’est et au nord et forme un grand amphithéâtre de bâtiments éblouissants de couleur blanche qui dominent le port avec la baie. La métropole tirera son nom (en arabe: «Les îles») de nombreuses petites îles qui existaient auparavant à l’intérieur de la baie, toutes une seule ayant été couplée au littoral ou effacée par les fonctions portuaires. La précédente partie turque ou musulmane d’Alger est construite sur les pentes de ski supérieures des collines et a conservé la majeure partie de sa personnalité architecturale de grandes résidences aux murs blancs et des rues sinueuses filtrantes. La partie musulmane est recouverte du château de la Kasbah (Qa? Bah), sélectionné site Internet du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992; c’était la maison de vos deux précédents dys turcs, ou gouverneurs, d’Alger. Une construction populaire à l’intérieur du segment musulman sera la mosquée Ketchaoua, qui avant 1962 était la cathédrale de Saint-Philippe (construite en 1845-1860). La région française d’Alger s’est étendue sur les pistes de ski réduites de vos collines, plus près du port. Cette zone a beaucoup de places publiques ouvertes et de grands boulevards. Situé dans le centre de la zone moderne sera l’Université ou le collège d’Alger et diverses ambassades internationales et une petite mais croissante quantité de gratte-ciel. D’autres sites Web incluent la construction moderne du catalogue national, l’ancien palais de l’archevêque (anciennement le palais des dey), ainsi que le palais d’hiver (anciennement le palais du gouverneur français). Le développement a commencé en 2012 sur une grande mosquée complexe près de la baie dans la banlieue est de Mohammedia, dont l’apparence comprenait un minaret d’environ 880 pieds (270 mètres) de hauteur. Alger a poursuivi son développement vers le sud, de nouvelles banlieues devant abriter le débordement de la population à travers le centre-ville. Il reste principalement une fente pour votre importation de ressources non transformées, de marchandises de fabrication et de produits de base, plus un cœur administratif et monétaire. Les principaux produits exportés sont le vino, les anciens légumes et oranges, le minerai métallique et les phosphates. Le terminal de l’aéroport d’Alger-Houari Boumedienne est situé dans la banlieue de Dar el-Beïda, à l’est de la ville. En 2011, Alger a établi sa première collection de trains, couvrant 5,9 miles (9,5 km) et comprenant 10 stations.